Articles, photos, gravures

Articles ❯ ❯ Rue Théophile Gautier

Rue Théophile Gautier

Cette rue, dans le faubourg Saint-Jean, relie la rue Denfert-Rochereau à la rue Thiers en longeant l’Espace Matisse et le Gymnase Philippidès.

C’était le prolongement de la rue de la Folie qui rejoignait déjà les deux voies déjà citées.

Elle a été baptisée du nom de cet écrivain- poète par le Conseil municipal en 1968, certainement au moment de la construction du C.E.G. L’œuvre la plus connue de Théophile Gautier (1811-1872)  est probablement « Le Capitaine Fracasse ».

Le collège Gabriel Hanotaux était un établissement de type « Pailleron » construit dans les années 1960/1970 pour répondre rapidement à une hausse démographique galopante. Sa structure était métallique et avait été jugée dangereuse, en 1973, après l’incendie du collège Pailleron à Paris. Il a été reconstruit rue Henriette Cabot et pour éviter toute confusion on appela l’ancien bâtiment, dédié aujourd'hui aux associations, du nom du grand peintre Matisse (1869-1954). Ce dernier avait été clerc de notaire à Saint-Quentin.

Phillippidès était un marathonien qui aurait effectué une course de 42,195 km pour annoncer la victoire des Grecs sur les Perses.

Quant à Gabriel Hanotaux (1853-1944),il naquit à Beaurevoir. Elève au lycée Henri Martin, il fut ministre des affaires étrangères. Il sera aussi élu à l’Académie française. Il était parent d’Henri Martin.

Retour en haut