Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Les lits de plume

Les lits de plume

Le sieur Voiry, avantageusement connu en ce pays pour sa manière d’approprier les Lits de plume ; fait connaître à MM. les Habitants de cette ville, que ses occupations l’obligent à y prolonger encore quelques temps son séjour. En conséquence, il les engage à en profiter et à l’appeler chez eux dans cette saison qui convient mieux que toute autre pour bien nettoyer les lits de plume.

Le sieur Voiry croit inutile de rappeler en cet avis, combien il apporte à la sante de dégager les lits de plume de tout ce que l’humidité finit par leur faire prendre d’impur ; il ne croit pas davantage parler du procédé qu’il emploie pour rendre à la plume sa première beauté et son premier lustre ; tout ce qu’il a fait jusqu’à ce jour prouve assez en sa faveur de son utile procédé.

Le sieur Voiry loge toujours chez la dame veuve Lebas, aubergiste, rue des Toiles.

Journal de Saint-Quentin, juillet 1825

B.M. Fonds local

Retour en haut