Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Chambry, confiseur.

CHAMBRY, confiseur,

A l’honneur de prévenir MM. les Habitants de Saint-Quentin, et principalement les Dames, qu’il vient de recevoir un nouvel et très grand assortiment de Bonbons des plus nouveaux tels que Bonbons au général Foy, à la Jocko et à la Robin-des-Bois ; Marrons glacés, Angélique de Niort, confite et au candi ; pâte d’abricots, de pommes et de coins, Pâte de Clermont, Boîtes de fruits confits, Mirabelle de Metz, Pralines et Dragées de Verdun, de toutes qualités ; Pralines à la vanille, à la rose, à la fleur d’orange ; Bonbons candis de toutes les formes, Amandes d’ambroisie ; Brochettes de cerises, d’abricots et de verjus ; fruits imités de toutes espèces, Sacs de pommes de Rouen, Pastilles à a gomme et en tablettes.

Il tient aussi les Huîtres marinées et les Anchois de Nîmes, les Olives de Provence, le tout en première qualité ; ainsi que les Nonettes de Biscuits de Reims, de la fabrique de Noël Anceaux, fournisseur du Roi.  

Le sieur Chambry ose espérer que les personnes dont il a eu l’honneur d’obtenir la confiance, depuis près d’un mois qu’il est en cette ville, voudront bien lui témoigner de nouveau leur satisfaction ; en venant bien lui témoigner de veau leur satisfaction, en venant faire quelques nouveaux choix en son Magasin, lequel restera ouvert jusqu’au Dimanche gras, toujours à l’ancienne maison de M. Alavoine fils, sur la Grand’ place, au coin de la rue Saint-Martin.

 

Journal de Saint-Quentin. Janvier 1926

B.M. Fonds local.

Retour en haut